pop it de différentes formes licorne, cœur, rond, pomme.

Pop it : le jeu que les enfants vont adorer cet été

Il faudra écrire un jour l’Histoire de ces jeux qui, le temps d’une saison, viennent occuper les mains des enfants et, d’un coup, assagissent les cours de récréation. Les plus anciens d’entre nous se souviennent des scoubidous des années soixante, des filaments en plastique de toutes les couleurs qu’il fallait tresser. La liste est longue. Il n’y a pas longtemps, ce furent les « Hand Spinner », des petites toupies que les gosses s’échangeaient. Et bien soyons contents, c’est aujourd’hui le tour des « Pop It » qui, depuis le printemps dernier, sont entre les mains des enfants et vont assurément colonisés tous les lieux de vacances. Cela va ravir les parents, dans la quasi obligation d’en acheter à leurs jeunes enfants parce que la pression sera trop grande pour ne pas céder !

C’est quoi un Pop It ?

Ca tient dans la main, c’est d’ailleurs fait pour ça, sous des formes diverses en matière caoutchouteuse qui supportent des bulles de toutes les couleurs que l’on peut presser, inverser, qui éclatent… Bref, on peut jouer avec, à l’infini, et cela ravit les enfants. Pour connaître ses origines, il faut remonter aux années soixante-dix. Inventé par Théo Coster, un célèbre créateur de jeu, le Pop-It a commencé sa carrière commerciale au Canada en 2013 mais à priori réservé aux enfants devant être stimulés sur le plan sensoriel. Mais son attractivité fut si forte qu’il finit entre toutes les mains. Et c’est maintenant en Europe qu’il continue sa course à la notoriété. Initialement, comme tous ces jeux qui finissent dans les cours de récréation, les Pop It avaient été conçus pour les enfants en situation de handicap, réservés aux psychomotriciens pour des thérapies comportementales. D’ailleurs, cela avait déjà été le cas des « Hand Spinner », spécialement élaborés pour les enfants autistes et les adultes hyperactifs. Ces détournements de fonction originelle ne sont pas à déplorer. Au final, jouer avec un Pop-It, cela favorise la dextérité, une main, puis l’autre, les deux ensemble, avec le bruit sec que font les bulles que l’on les écrase.

Lire également : Comment choisir un soin du visage adapté à mon type de peau ?

Comment on joue au Pop It : quelles sont les règles du jeu ?

Un jeu, on aime connaître ses règles, en tous cas les parents. Mais le mieux est d’interroger les enfants pour comprendre qu’il n’y en a pas vraiment. C’est bête comme chou d’appuyer sur des bulles, d’ailleurs on l’a tous fait avec les films plastique d’emballage ! Faut-il interroger des spécialistes, telle que la ludologue Brigitte Jobbé-Duval, qui explique dans la presse « Pendant des mois, on ne pouvait plus rien toucher, alors avec ce jeu, les joueurs en profitent, ils peuvent toucher comme bon leur semble ». Alors donc, une conséquence ludique aux mois de confinement, avec la phobie des contaminations ? Une psychomotricienne explique qu’elle l’utilise pour développer chez ses jeunes patients la conscience syllabique : « Avec les couleurs, le son, la texture, chaque sens est éveillé », ajoutant qu’elle s’en sert avec certains enfants souffrant de difficultés « à se poser, à coordonner l’œil et la main, à regarder ce qu’ils manipulent et être attentif de nombreuses secondes »

Bon, un jeu utile, sans règles précises, déstressant comme le disent certains enfants interrogés. D’autres en inventent, en complexifiant le jeu en mettant une bille sous le Pop It pour, ensuite, compter le nombre de bulles non éclatées, ce qui donne un score. Les réseaux sociaux, tel que Tik Tok puisque les Pop It y ont trouvé une caisse de résonnance, permettent aussi de lancer de véritables compétitions entre internautes, celui qui éclate le plus vite possible un nombre défini à l’avance de bulles a gagné ! Pas de règles précises, cela signifient aussi que l’on peut en inventer à l’infini.

A lire absolument : Quels cadeaux pour les noces de vermeil ?

Où peut-on en trouver ?

Les ventes explosent. Selon l’enseigne « JouéClub » ce sont plus de 30.000 Pop It qui ont trouvé preneurs en mai et juin dernier, un gros succès qui ressemble à celui du « Hand Spinner » en 2017, comme l’a indiqué un porte-parole du réseau de ces boutiques. C’est donc vers ce type de magasins que les parents devront se rendre pour les acheter, mais aussi dans des grandes surfaces spécialisées dans les ventes de gadgets de d’objets bon marché. Pour ceux qui préfèrent les achats en ligne, pas de souci, les sites habituels du secteur en proposent aussi. Sachez qu’il vous en coûtera entre 5 et 20 euros selon la forme et la multiplication de bulles proposées.

Comment laver ses Pop It ?

C’est la question que se pose les parents. Un jeu que l’on se passe de mains en mains, que l’on peut porter à sa bouche, qui traîne un peu partout, sur le plan propreté et sanitaire, pas terrible. Il faut donc les nettoyer de temps en temps. Heureusement, ils sont faits d’une matière qui supporte bien d’être vigoureusement lavée. Pour se faire, plusieurs méthodes. Si l’on possède un lave-vaisselle, il suffit de le mettre dans le panier supérieur et démarrer un cycle haute température, cela suffira pour le faire réapparaitre comme neuf. Quand on est dépourvu de cet appareil, le lavage à la main, avec un produit détergeant pour vaisselle, ou même avec un bon savon peut suffire, à l’eau chaude dans la phase lavage et rinçage. On peut aussi utiliser une solution désinfectante avec du vinaigre blanc, ce qui est important est de bien rincer le Pop It puis de le sécher avec un linge propre afin qu’il soit exempt de trace de produit détergeant. Ce qu’il faut retenir, c’est le fait de procéder au nettoyage régulièrement afin que me Pop It soit toujours propre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.