Types de blanchiment des dents

On note différents types de blanchiment, le premier qui concerne le blanchiment des dents dit de surface qui peut être réalisé à l’aide d’un dentifrice abrasif qui dispose d’une ganulométrie forte dotée de silice. L’utilisation fréquente d’un tel dentifrice abîme l’émail des dents. Ces types de dentifrices contiennent en effet des substances abrasives avec des produits éclaircissants à faible dose, il convient d’utiliser également un dentifrice normal, ainsi l’usage des deux peut effectivement éclaircir les dents car les tâches peuvent être atténuées.
L’autre type de blanchiment est celui qui est réalisé par les professionnels du secteur dentaire avec l’utilisation de produits de blanchiment.

Ces produits présentent des dérivés de l’eau oxygénée H202, de nos jours pour remplacer le proxyde de carbamide ils utilisent le peroxyde de carbonate de sodium, un agent oxydant qui, une fois dissous dans l’eau va donner du peroxyde d’hydrogène et carbonate de sodium, pour des produits qui se présentent sous la forme d’un gel qui va pouvoir pénétrer dans l’émail des dents pour toucher les pigments qui sont les responsables de la décoloration outre tous les facteurs comme le tabac ou certains aliments qui colorent aussi les dents.
On trouve aussi les kits de blanchiment ambulatoire sur le marché qui sont aussi utilisés par les bars à sourire. Les professionnels eux seuls sont autorisés à utilisés les produits à dose plus concentrée, d’où la meilleure efficacité des blanchiments réalisés par les dentistes.

Pour blanchir ses dents, quelles dents peuvent être concernées ?

Le blanchiment des dents peut concerner une seule dent, un groupe de dents ou carrément toutes les dents.
Il peut aussi concerner la volonté de corriger la coloration d’une dent ou plusieurs trop tachées, ou simplement pour la volonté d’éclaircir toutes les dents pour un sourire plus éclatant.
A l’aide de gels blanchissants, il est possible de blanchir les dents, le produit pénètre alors à l’intérieur de l’émail des dents vivantes c’est donc le blanchiment vital. Le blanchiment non vital concerne quant à lui les dents dévitalisées, pour lesquelles on blanchira plutôt l’intérieur des dents en injectant le produit dans la dent, ce travail est réalisé uniquement par un professionnel dentaire.

blanchiment-des-dents

Blanchir ses dents en respectant les contrastes

Le sourire de star vous fait rêver, mais pour de belles dents blanches, bien que le blanc ne soit jamais la véritable couleur des dents, il convient de faire attention aux contrastes qui existent notamment entre votre couleur de peau, celle de vos cheveux, des yeux, des lèvres…

Ainsi les dents apparaissent toujours plus blanches chez les personnes qui ont une peau mat, et à l’inverse plus la peau est claire et plus les dents n’apparaissent pas blanches.

Par ailleurs, les dents subissent aussi toutes sortes d’agressions, alimentaires avec les colorants alimentaires, les sucres, certaines boissons comme le café, le thé, le vin colorent aussi les dents, puis naturellement n’oublions pas les effets du tabac et aussi de l’alcool.

Le facteur héréditaire joue également son rôle, les traitements antibiotiques et médicamenteux ont aussi une incidence sur la couleur des dents, et enfin le traumatisme dentaire, un choc sur une dent peut la dévitaliser et donc lui apporter une couleur un peu brunâtre.

Il est souvent plus compliqué de venir à bout de ces troubles de coloration à l’aide d’un blanchiment dentaire de surface, le plus souvent il faut bien avoir recours à un blanchiment plus profond réalisé par un professionnel.
Au même titre que pour les dents composites, le blanchiment aura plus ou moins de l’effet.

Pour les meilleurs résultats il faut donc faire confiance à un professionnel dentiste qui reste la meilleur conseiller surtout si votre bouche ne dispose pas entièrement de dents naturelles ou si vos dents sont trop tachées.

Plus d’informations sur le blanchiment des dents en suivant ce lien.

Click here to add a comment

Leave a comment: